00b96b202efd45ecbd9077d643192f2e

Qu’en est-il des agents de santé? Comment se protègent-ils du risque élevé inhérent aux soins dispensés aux malades?

Les mesures importantes permettant de réduire ou de stopper la propagation du virus et de protéger les agents de santé

Les agents de santé soignant des cas suspects ou confirmés sont plus exposés au risque d’infection que les autres groupes de la population. Au cours d’une flambée, plusieurs mesures importantes permettent de réduire ou de stopper la propagation du virus et de protéger des agents de santé et autres personnes dans les établissements de soins. Il s’agit des « précautions standard et autres précautions supplémentaires » qui sont des recommandations fondées sur des données factuelles dont on sait qu’elles permettent de prévenir la propagation des infections. Les questions-réponses suivantes décrivent ces précautions de manière détaillée.

Les cas suspects ou confirmés de maladie à virus Ebola doivent-ils être séparés des autres patients?

L’isolement des malades chez qui la maladie à virus Ebola est suspectée ou confirmée seuls dans des chambres d’isolement est recommandé. Lorsqu’il n’est pas possible de le faire en chambre d’isolement, il est important de réserver des zones désignées à l’écart des autres patients pour les cas suspects et confirmés. Dans ces zones désignées, les cas suspects et confirmés devront également être séparés les uns des autres. L’accès à ces zones devra être restreint, l’équipement nécessaire étant consacré strictement aux zones de traitement de cas de maladie à virus Ebola suspects et confirmés, et le personnel clinique et non clinique devra être assigné exclusivement aux salles d’isolement et aux zones désignées.

Les visiteurs sont-ils autorisés dans les zones où sont hospitalisés des cas suspects ou confirmés de maladie à virus Ebola?

Il est préférable d’interdire l’accès des visiteurs aux malades infectés par le virus Ebola. Si cela n’est pas possible, l’accès devra être réservé uniquement aux personnes dont la présence est nécessaire pour le bien être du patient ou les soins, par exemple le parent d’un enfant.

L’équipement de protection est-il nécessaire lorsque l’on prodigue des soins à ces patients?

L’hygiène des mains est-elle importante?

L’hygiène des mains est indispensable et doit être pratiquée:

Il est important de noter que le non-respect de l’hygiène des mains après le retrait de l’EPI réduit ou annule les avantages procurés par le port de l’EPI.

Pour l’hygiène des mains, on peut utiliser soit une solution hydroalcoolique soit de l’eau et du savon, en appliquant la technique correcte recommandée par l’OMS. Il est important de toujours se laver les mains à l’eau et au savon lorsque celles-ci sont visiblement sales. Les solutions hydroalcooliques devraient être disponibles à tous les points de soins (à l’entrée et à l’intérieur des salles et zones d’isolement); l’eau courante, le savon et des serviettes à usage unique devraient également toujours être à disposition.

Quelles sont les autres précautions nécessaires dans les établissements de santé?

Les autres précautions clés sont la sécurité des injections et des ponctions veineuses, et notamment la sécurité de gestion des objets piquants ou tranchants, le nettoyage régulier et rigoureux de l’environnement, la décontamination des surfaces et du matériel, et la gestion du linge souillé et des déchets.

En outre, il est important de veiller à la sécurité du traitement des échantillons de laboratoire provenant de cas suspects ou confirmés de maladie à virus Ebola, et à la sécurité de la manipulation des dépouilles ou restes humains pour autopsie et préparation à l’enterrement. Tous les agents de santé et autres professionnels chargés de ces tâches concernant des cas suspects ou confirmés de maladie à virus Ebola devront porter l’équipement de protection individuelle approprié et appliquer les précautions et procédures recommandées par l’OMS.

Article suivant:

The Internet of Good Things