23b2978e9ebd4bb082056527d7e202f9

La loi me protège, dans toutes les situations !

La Convention prévoit toutes les situations particulières

Chaque enfant a le droit d’avoir, ou de choisir, sa culture, sa langue et sa religion, même si elle est minoritaire dans le pays dans lequel il vit. (Article 30)

Chaque enfant porteur de handicap a droit à des soins et une protection spéciale. Il faut l’aider à se développer le mieux possible, comme un enfant non porteur de handicap. Les parents d’un enfant en situation de handicap doivent recevoir de l’aide. (Article 23)

Les enfants ayant subi des violences, des maltraitances ou des négligences doivent recevoir une protection spéciale pour pouvoir vivre à nouveau le plus normalement possible. (Article 39)

Parfois, des enfants doivent fuir leur foyer pour différentes raisons, comme les famines ou les guerres. Ces enfants ont le droit d’être aidés pour survivre et retrouver leur famille. S’ils ont dû quitter leur pays, ils ont droit au statut de réfugié, pour être protégés, assistés et bénéficier de leurs droits. (Article 22)

En situation de guerre, les enfants doivent pouvoir être protégés et recevoir les soins dont ils ont besoin. Les enfants de moins de 15 ans ne doivent pas participer à la guerre, ni être enrolés dans l’armée. (Article 38)

Lorsque les lois d’un pays protègent mieux encore les droits des enfants que cette Convention, alors ce sont les lois de ce pays qui s’appliquent. (Article 41)

Prochain article:

The Internet of Good Things